Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Circé, la légendaire sorcière

𝐇𝐞𝐥𝐥𝐨 𝐥𝐞𝐬 𝐁𝐨𝐨𝐤𝐰𝐨𝐫𝐦𝐬 🌿

Circé a fait beaucoup de bruit à sa sortie, et c’est avec beaucoup de réserves que je me suis lancée dans cette lecture. Je ne suis pourtant pas déçue de m’être lancée, bien au contraire !

「Carte d’identité」

🍃 Autrice : Madeline Miller

🍃 Edition: Pocket

🍃 Publication : 02 mai 2019

🍃 Pages : 576

「Résumé」

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.

Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croise tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse….

Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer.

「Avis」

Les avis sont particulièrement variés par rapport à cet ouvrage, allant du “ J’ai bien aimé, sans plus ” au “ Décevant, je préfère le Chant d’Achille ! ”. Quoi que l’on en pense, il est indéniable que Madeline Miller se soit fait une place dans la littérature américaine contemporaine. Le roman Circé est resté très longtemps dans mes envies lectures, sans que je ne trouve le courage de l’entamer. Je ne suis pas naturellement attirée par la mythologie grecque dont l’abondance de légendes, et de personnages me donne le tournis.

Mon ignorance à propos de Circé est peut-être la raison pour laquelle j’ai aimé ce livre. L’histoire s’est présentée à moi sans que j’y confronte mes a priori. J’ai découvert la création de Madeline Miller avec plaisir, à travers une narration à la première personne qui permet une immersion immédiate dans les sentiments de la protagoniste. J’ai vécu au travers d’elle, ressenti sa solitude, je me suis reconnue dans ses doutes, ses peines.

Ici, Madeline Miller ne nous offre pas une sorcière forte dont le développement est facilité. Elle nous dépeint, à travers l’identité d’une déesse, une humanité touchante, des réactions logiques face à des situations difficiles, et finalement une ténacité insoupçonnée dont Circé elle-même ignorer posséder. Le personnage est, à mon sens, d’une subtilité que certaines héroïnes de roman n’ont pas toujours la chance de connaître, c’est la raison pour laquelle je donne un “oui” enthousiaste à Circé.

En ce qui concerne Madeline Miller elle-même, je ne peux nier que sa plume (sans oublier la superbe traduction de Christine Auché) est envoûtante. Cependant, je ne suis pas certaine de vouloir lire Le Chant d’Achille. Nous verrons ce que l’avenir me réserve. 

Avez-vous lu ce roman ? Aimez vous Madeline Miller ? 🌿

Publicité

6 commentaires sur « Circé, la légendaire sorcière »

  1. Je viens de poster un texte inspiré par la lecture de ce livre !
    J’ai beaucoup aimé, le côté féministe est un important message et une belle et puissante histoire.
    Madeline Miller a fais de Circé une femme forte et courageuse, une revanche sur une histoire millénaire qui a été cruelle envers elle.

    Aimé par 1 personne

  2. Personnellement j’ai commencé par Circé que j’ai beaucoup aimé mais c’est Achille qui m’a le plus bouleversée effectivement. Les deux restent cependant pour moi deux indispensables dans les romans d’inspiration mythologique. Le haut du panier difficilement égalable ><

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :